Terra Andina Peru » Blog » Pélerinage de Qoyllur rit’i : Une célébration religieuse au coeur des Andes

Pélerinage de Qoyllur rit’i : Une célébration religieuse au coeur des Andes

 

Un parfait exemple du mariage des traditions catholiques et du culte Inca, est très certainement le pélerinage de Qoyllur rit’i, en plein coeur des Andes Péruviennes. Bruno, membre de notre équipe, a eu la chance d’y participer, et il nous raconte tout !

 

 

 

 

 

Dis nous Bruno, Qoyllur rit’i, qu’est-ce-que c’est exactement ?

 

Qoyllur rit’i provient de deux mots quechua: qoyllur (coucher de soleil ou étoile du matin) et rit’i (neige), signifiant donc étoile de neige. Ce pèlerinage traditionnel a lieu chaque année depuis plus de deux siècles, dans le but de rendre hommage à l’apparition de l’image du Christ crucifié sur un rocher de l’Ausangate, l’une des montagnes les plus hautes du Pérou.

La tradition provient d’une légende: l’Enfant Jésus, déguisé en berger, est apparu à un enfant indigène, Marianito, et tous deux sont devenus amis. Quand les parents les trouvèrent vêtus de riches vêtements, ils informèrent le curé du village, qui tenta de le capturer mais sans succès. Le garçon disparut et Marianito mourut de chagrin. A l’endroit où l’enfant a été enterré, l’image du Seigneur crucifié est apparue sur un rocher, dans un cadre grandiose, entouré de glaciers.

 

 

 

 

 

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Depuis ce temps, des cérémonies catholiques sont menées. Les normes et coutumes des habitants des Andes sont de nos jours toujours maintenues. Pour les locaux, les montagnes ont des attributs religieux. Les nombreux participants viennent de «nations» différentes (c’est à dire des villes ou des quartiers), tel a que les chunchos Qapaq, les Collas, les K’achampa, les Auqa Chiliens…

Le rituel termine par la procession des 24 heures, durant laquelle les 3 nations les plus anciennes portent des figures religieuses jusqu’au village de Tayankani,  tout en saluant le lever du soleil. L’ambiance est très festive et en même temps solennelle. 

 

 

 

 

 

 

Et ton avis personnel Bruno ?

 

Bien qu’ayant grandi près des Pyrénées, ce fut mon 1er trek de plusieurs jours avec campements. Je dois dire que j’ai été vraiment impressionné durant ces 3 jours: par les paysages époustouflants tout d’abord, mais aussi par la ferveur religieuse des pélerins qui participent à cet évènement surréaliste. Puis aussi par le confort du campement et la vitesse à laquelle les muletiers l’installaient chaque soir. Nous avons trés bien mangé, et dormi sans trop souffrir du froid. Il est fort probable que je recommence l’an prochain !

 

 

 

 

 

 

Que peux tu nous dire de plus sur le pélerinage de Qoyllur rit’i ?

 

En quelques chiffres :

    5200 mètres : C’est l’altitude la plus élevée atteinte lors de ce pélerinage (Col de Machucruz).

–    5°c en dessous de zéro : C’est la température la plus basse que peut afficher le thermomètre durant la nuit, selon notre guide. Nous n’avons pas vérifié l’information mais les parois congelées de nos tentes lors du dernier réveil attestent de sa véracité.

–    + de 30 000 : C’est le nombre de pélerins qui participent chaque année à cette célébration.

–    72 heures : C’est environ le nombre d’heures que dure la procession. La plupart des pélerins ne dorment pas pendant tout ce temps.

–   30 km : C’est le le nombre approximatifs de kilomètres que nous avons parcourus pendant ces 3 jours.

 

Merci à toi Bruno !

Si vous voulez en apprendre plus sur les traditions typiques du Pérou, consultez notre article de blog sur les différentes fêtes du pays.

 

 

 

Envie de découvrir et de vivre l’expérience des fêtes et traditions Péruviennes ?

N’hésitez pas à nous contacter directement pour l’élaboration d’un voyage sur-mesure par l’une de nos spécialistes.

Vous pouvez aussi consulter nos itinéraires et circuits : Thématiques Pérou !